jeudi 15 décembre 2016

Revue Comme en poésie n°68


Animée par Jean-Pierre Lesieur, la revue « Comme en poésie » (14 X 21 cms), en son numéro 68, propose des textes de Aziz Zaâmoune, François Lissagaray, Charles Desailly, Eric Désordre, Agnès Doligez, Gérard Mottet, Maurice Richoux, Guillaume Dreidemie, Christophe Forgeot, Guy Chaty, Didier Bazile, Gabrille Burel, Valère Kaletka, Guy Knerr, Line Szöllözi, Werner Lambersy, Claude Albarède, Guy Chaty, Alain Jean Macé, Jeanne Lavergne Uteau, Michelle Caussat, Dirck Christiaens, Christian Degoutte, David Bijou, Ferruccio Brugnaro (traduit par Jean-Luc Lamouille), Simon Mathieu, Christian Bulting, Denis Parmain, Jean-Marc Couvé, David Nadeau et Jean-Pierre Lesieur.

Ainsi que les rubriques habituelles des Cartes légendées, de Pot au feu, de la Cité critique, des informations sur les revues.

Parmi les rubriques moins habituelles, je citerai celle consacrée par Florent Toniello à la poésie contemporaine au Luxembourg, un dossier enfant de cœur (avec des textes de Guy Chaty, Ludovic Chaptal et Marcel Faure), et enfin trois critiques de Jean Chatard.

Les illustrations sont de François Teyssandier, Bruno Sourdin, Claudine Goux, Ludovic Chaptal (notamment pour celle de couverture).

Extrait de ce numéro 68, un retour aux fondamentaux (encore faut-il l'écrire) de Ferruccio Brugnaro :

"Je ne suis pas intéressé, pas intéressé
                     par une poésie
qui ne se mêle pas, qui n'est pas partie sanglante
                     des frustrations
des atroces souffrances
de millions et de millions d'hommes
                   contraints au silence
                         enfermés en prison
                                     tués.
Je ne suis pas intéressé
par une poésie
aux sons agréables
divagations, abstractions de merde.
                    Je dois rejoindre
la solitude, la faim lancinante
du paysan d'Amérique du Sud.
                   Je dois recueillir toujours
                             plus profondément
la lutte créatrice acharnée
de tous les ouvriers de la terre.
Dans l'isolement, dans la douleur méprisée
                             de mes compagnons noirs
dans leur dure angoisse quotidienne
                                      dans leur mort
mon cœur et mon action tenace sont plantés."

Si vous souhaitez en savoir plus sur la revue « Comme en poésie », dont le numéro est vendu au prix de 3 €, contact : http://comme.enpoesie.over-blog.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire